Mondialisation des Caisses Desjardins

Avant les années 1960, la caisse populaire de Desjardins noue des liens avec quelques enseignants comme agronomes et missionnaires dans plusieurs pays en développement. Celui-ci leur verse des contributions financières ainsi que de la documentations. Ils organisent la venue de stagières en provenance de c’est pays.

De 1963 à 1970 le centre de formation qui est en fait l’institut coopératif Desjardins recevra une centaine de stagières  et ils établira des relations avec des institutions similaires, surtout en Afrique. Par la suite, en 1970, le mouvement décide d’institutionnaliser son engagement en créent une compagnie pour les autres pays en voie de développement qui se nomera la Compagnie internationale de développement régional qui est en fait le CIDR du Canada.306985-don-pour-gala-caisse-desjardins

En 1980, la CIDR – Canada devient la Société de développement international Desjardins (SDID). Pendant la décennie (jusqu’en 1990), elle étend ses activités dans d’autres pays d’Afrique (Sénégal, Mali, Niger, Côte-d’Ivoire), ainsi qu’en Haïti, en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

Au début des années 1990, au lendemain de la chute des régimes communistes, elle est appelée à intervenir en Pologne, en Roumanie, en Hongrie et en Lituanie, en vue d’y restructurer les coopératives d’épargne et de crédit. C’est dans les mêmes années qu’elle atteint l’Asie du Sud-Est.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s